Fanny CHIARELLO, Si encore l'amour durait je dis pas

29/04/2018

 

  SYNOPSIS

 

Cacahouètes, vermouth et folles soirées… À ce régime-là, les 25 ans d’Audrey ne s’embarrassent pas de contradictions. On peut tenir farouchement à son indépendance et se livrer, pieds et poings liés, à des filles qui ne vous aiment pas. Rêver d’écrire et vendre avec passion des adoucisseurs d’eau par téléphone. Brûler son week-end par les deux bouts et n’aspirer, en réalité, qu’à une pizza sur canapé. N’est pas Hepburn qui veut.
Mais si encore l’amour durait…

 

MON AVIS

 

 

Ce roman a été lu à l'occasion du challenge littéraire "Book Color Challenge", consacré au Jaune.

J'ai donc sortie cette vieille relique de ma PAL.

 

Roman totalement inclassable à mes yeux. Je m'attendais à beaucoup d'humour et de dérision, "feel-good", un peu à la Bridget Jones, mais hélas, je n'y ai rien trouvé de tout cela.

On a le récit d'une jeune femme, un peu paumée, professionnellement, personnellement, émotionnellement... mais je n'ai eu aucun attachement.

Beaucoup de vulgarité qui ne donne aucun supplément d'âme au personnage, les anecdotes tout au long du récit n'ont pas trouvé d'intérêt à mes yeux.

Je n'ai pas vraiment saisie le fond de ce livre, ni l'intérêt, quel en était le but ? Je ne sais pas si c'est l'homosexualité, l'amour, le sexe, l'errance... J'ai eu la sensation que le tout était à la fois vulgarisé et banalisé, sans aucune leçon (bonne ou mauvaise) à en tirer.

Vous l'aurez compris, je n'ai vraiment pas accroché à ce récit, en total décalage avec l'univers et la façon de vivre ce cette jeune fille, je passe complètement à côté...

 

MA NOTE :

*****

BUDGET/EDITEUR :

Pocket

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche
Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now