David VANN, Sukkwan Island

09/06/2018

 

 SYNOPSIS

 

Une île sauvage du Sud de l'Alaska, accessible uniquement par bateau ou par hydravion, tout en forêts humides et montagnes escarpées. C'est dans ce décor que Jim décide d'emmener son fils de treize ans pour y vivre dans une cabane isolée, une année durant. Après une succession d'échecs personnels, il voit là l'occasion de prendre un nouveau départ et de renouer avec ce garçon qu'il connaît si mal. La rigueur de cette vie et les défaillances du père ne tardent pas à transformer ce séjour en cauchemar, et la situation devient vite incontrôlable. Jusqu'au drame violent et imprévisible qui scellera leur destin. Sukkwan Island est une histoire au suspense insoutenable.

 

Avec ce roman qui nous entraîne au cœur des ténèbres de l'âme humaine, David Vann s'installe d'emblée parmi les jeunes auteurs américains de tout premier plan.

 

MON AVIS

 

Ce roman est un véritable coup de poing ! Un père et son fils s'isolent durant une année complète sur une île en Alaska et vont organiser leur nouvelle vie en pleine nature. Tels deux naufragés, ils vont faire face aux caprices de cette nature hostile sans réellement y être préparé. 

 

La relation entre le père et le fils est assez froide, distante, on sent que le dialogue est difficile. Mais le père va se confier, à son jeune fils de 13 ans. Des confessions troublantes et gênantes, qui n'ont pas leur place entre un père et son enfant. J'ai ressenti beaucoup de maladresse et de détresse, une véritable gêne s'est installé au fil des pages. L'auteur retranscrit à la perfection cette solitude, j'ai été complètement prise au piège dans cette spirale. L'Alaska, au décor naturel incroyable va se révéler un véritable piège, un calvaire effrayant. 

J'étais plutôt tendue au cours de ma lecture, sentant que la situation pouvait exploser à tout moment, et effectivement, la fin de la première partie m'a propulsé dans les ténèbres !

 

Une seconde partie baignée dans l'horreur, imprégnée de folie douce... J'étais en apnée, face à une situation qui me paraissait être sans issue, un véritable malaise m'a submergé. Beaucoup d'introspection et de moments de réflexions, on est constamment dans la tête des personnages dans ce roman, c'est très troublant car j'ai trouvé l'écriture très réaliste mais surtout très immersive.

 

David Vann dépeint avec noirceur toute la profondeur de l'Homme, son âme torturé, dans un décor glaçant, un environnement hostile. La relation entre ce père et ce fils m'a paru tellement étouffante, la solitude est omniprésente au fil des pages, cruelle et destructrice.

Je pense aussi que l'auteur se bat contre un fléau qui fait des ravages aux Etats-Unis, et ce roman est une fois de plus le constat amère de destins brisés... En effet, la thématique de ce roman que je vous laisserais découvrir est poignante, car même au cœur de l'Alaska, coupé du monde, tout peut arriver, et ce roman le décrit ou le dénonce à la perfection.

 

MA NOTE :

*****

Coup de cœur

 

BUDGET/EDITEUR :

Emprunt médiathèque

Gallmeister, 22€10

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche
Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now