Cara HUNTER, Sous nos yeux

02/07/2018

 SYNOPSIS

 

Quelqu’un a enlevé Daisy Mason. Quelqu’un que vous connaissez.

 

Alerte enlèvement : la petite Daisy Mason, 8 ans, a disparu lors d’une fête, donnée dans le jardin de ses parents. Elle était déguisée en pâquerette : elle portait une robe, des collants et des chaussures vertes, ainsi qu’une coiffe avec des pétales blancs. Et personne n’a rien vu.

 

L’inspecteur Adam Fowley, qui prend en charge l’enquête, sait bien que, dans 90% des cas, c’est un proche qui a fait le coup. Il a lui-même perdu un fils, Jake, quelques mois plus tôt. Or, la famille de Daisy compte son lot d’étranges individus : sa mère fait ce qu’elle peut pour préserver les apparences, son père se montre systématiquement sur la défensive, et le petit frère ne dit pas un mot…

 

Le vernis de respectabilité si cher à ce quartier de la classe moyenne s’effrite peu à peu sous la pression de l’enquête, des rumeurs et des réseaux sociaux. Les Mason, famille modèle, préfèrent parfois le mensonge par omission à la vérité, et des secrets inavouables sont sur le point d’éclater…

 

MON AVIS

 

Typiquement un thriller que l'on peut qualifier de "roman à suspens".

 

Suite à la disparition de leur fille, cette famille "atypique", mais surtout détestable à mes yeux, est au coeur de l'enquête et donc du roman.

L'auteur m'a proposé ici quelque chose de basique en terme de narration et d'intrigue. L'enquête policière avance au rythme de la découverte des indices, des auditions et des recueils de témoignage. Tout est fait pour que les soupçons basculent sans cesse d'un membre de la famille à un autre, et ce rythme sera identique tout au long du récit. Certaines "révélations" surgissent au cours de la lecture, parfois un peu trop "faciles" à mon goût, mais cela fait forcément avancer l'intrigue.

 

Je n'ai pas été totalement captivée par cette histoire, par contre l'auteur a intégré tout au long du récit des commentaires extraits du réseau social Twitter. Cela a donné une dimension plutôt réaliste sur la place des réseaux sociaux dans une enquête criminelle, où chacun y donne son avis, plus ou moins violent dans le choix des mots... Ce choix de l'auteur m'a poussé à réfléchir sur l'impact de tous ces commentaires parfois haineux de parfaits inconnus, plus ou moins malintentionnés. Ces vagues de déchaînements m'interpellent beaucoup aujourd'hui car chacun prend parti mais surtout le manifeste à grand coups d'échanges souvent discriminatoires, haineux et violents, le tout me paraissant bien souvent contre productif.

 

Pour conclure, ce thriller est parfait pour une lecture sans prise de tête, car le schéma est très basique. Paradoxalement je l'ai lu assez rapidement, les chapitres s’enchaînent plutôt vite. Je n'ai malheureusement eu aucun affect pour les personnages, ni la famille, ni les enquêteurs. J'ai tout de même été un peu touché par l'histoire du flic principal mais ça ne m'a pas retourné. 

 

Petite remarque sur le bandeau rouge :

« Cara Hunter met la barre très haut ! Le retournement final tient du génie. » John Marrs...

Il n'est pas à la hauteur de la promesse à mes yeux, ou alors j'ai placé la barre beaucoup trop haut, mais en tout cas, je n'ai pas eu cette sensation.

 

MA NOTE :

*****

BUDGET/EDITEUR :

Service Presse, version numérique

Merci à Netgalley et Bragelonne

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche
Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now